Français : Fiche de lecture illustrée – « L’Ingénu », de Voltaire

Couverture de la fiche de lecture de l'Ingénu (Voltaire)

Vous trouverez ici un extrait de la fiche de lecture illustrée du conte philosophique ‘L’Ingénu‘, écrit par Voltaire et publié en 1767 ; voici quelques informations sur l’origine de l’œuvre ainsi qu’un résumé.

Fiche de lecture illustrée du conte philosophe ‘L’Ingénu‘, de Voltaire (extraits)

Origines du conte

Peinture du Trianon, à Versailles

Voltaire a écrit L’Ingénu entre 1766 et 1767. À cette époque, il révisait son ouvrage Le Siècle de Louis XIV (1751).

La relecture de son texte lui a sans doute donné l’idée d’un conte se déroulant à l’époque du Roi-Soleil. Pour rédiger son œuvre, le philosophe semble avoir puisé de nombreuses sources.

D’abord, il paraît s’être inspiré d’une histoire vraie, celle de la visite en France d’un Amérindien Huron appelé Savignon, en 1610.

En 1609, l’explorateur français Champlain arrive au Québec et noue des relations avec les Algonquins et quelques Hurons (des tribus amérindiennes). En 1610, il échange un Français (Etienne Brûlé) contre un Huron (Savignon), dans le but de resserrer les liens entre la France et ces tribus.

L’Amérindien emmené en France aurait alors rencontré le roi Louis XIII. Après un court séjour, il retourne en 1611 dans sa terre natale, accompagné de Champlain. L’expérience positive du jeune Savignon contribuera aux bonnes relations entre Amérindiens et Français.

On peut donc penser que cet épisode a inspiré Voltaire, d’autant que L’Ingénu est sous-titré : « Histoire véritable tirée des manuscrits du docteur Quesnel ».

Par ailleurs, les histoires liées au mythe du « bon sauvage » sont populaires à l’époque de Voltaire. On citera par exemple :

  • Nouveaux voyages de M. le baron de Lahontan dans l’Amérique septentrionale (1703), le récit de Louis-Armand de Lom d’Arce (1666-1716) soldat français et explorateur envoyé en Amérique du Nord en 1683. Ce livre est une mine d’informations qui inspira beaucoup de penseurs du XVIIIème siècle, dont Montesquieu, Jonathan Swift et bien sûr Voltaire.
  • Lettres Iroquoises (1752), une correspondance fictive entre un amérindien iroquois voyageant en Europe et ses correspondants habitant en Amérique.
  • Outre ces ouvrages, l’auteur de L’Ingénu paraît également s’être inspiré du romancier français Alain le Sage (1688-1747). En effet, son ouvrage Aventures du chevalier de Beauchêne (1732) a une intrigue assez ressemblante, avec un cadre semblable. Le héros est en effet issu d’une tribu amérindienne (Iroquois et non Huron), dont les parents européens ont été tués. Il devient prisonnier (comme l’Ingénu). Libéré et intégré comme soldat, Beauchêne fait preuve d’une certaine naïveté qui amuse son entourage. Il rencontre plus tard un philosophe qui va l’inspirer (cela fait penser à l’Ingénu et son mentor Gordon). On trouve dans cette même œuvre une Histoire du comte de Monneville, relatant un amour déçu, lequel présente des similitudes avec l’histoire de mademoiselle de Saint-Yves et l’Ingénu.

De fait, Voltaire semble avoir puisé chez cet auteur célèbre, même s’il ne l’a pas évoqué comme source d’inspiration ; il éprouvait en effet une certaine rancœur envers lui, car Alain le Sage semble s’être moqué de Voltaire dans son œuvre Gil Blas de Santillane (1715-1735). Cela justifie sans doute cet « oubli » volontaire.

Citons encore une autre source d’inspiration : Le Philosophe anglais ; histoire de Cleveland (1731), écrit par l’Abbé Prévost (1697-1763). L’ouvrage met en scène Cleveland, au contact des protestants, qui sera dénoncé par un jésuite et envoyé en prison. Ce Cleveland a une fille, qui est poursuivie par un homme (le duc de Mommouth) lui faisant des propositions insistantes, mais cette dernière résiste puis tombe malade de désespoir (un destin proche de celui de mademoiselle de Saint-Yves). Le duc veut revoir la jeune fille et part la rejoindre, mais elle est décédée. Cleveland lui fait des reproches ; le duc est honteux et veut se rattraper en promettant sa protection à Cleveland et sa famille (ce personnage rappelle étrangement monsieur de Saint-Pouange !).

Peut-être Voltaire s’est-il aussi inspiré des Lettres Persanes de Montesquieu. La configuration est en effet semblable à L’Ingénu : l’étranger (Rica et Usbek dans l’ouvrage de Montesquieu) découvre l’Europe (en particulier la France) et partage son opinion (souvent négative).  

Enfin, on peut sans doute noter une influence de Blaise Pascal (Lettres provinciales, 1656) dans la morale de L’Ingénu.

En conclusion, L’Ingénu n’est pas le fruit de la seule imagination de Voltaire. Ce dernier a en effet puisé de nombreuses sources pour élaborer son conte.

Résumé du conte

L’Ingénu est un conte en 20 chapitres. L’action se situe en 1689, quatre ans seulement après l’Édit de Fontainebleau qui révoque l’Édit de Nantes. Ce conte raconte l’histoire d’un jeune Bas-Breton élevé dès le plus jeune âge par les Hurons du Canada (des Amérindiens). L’homme débarque en France à l’âge de 22 ans et découvre le pays avec son regard d’étranger. Il est plein de naïveté et d’innocence.

Il fait alors connaissance avec son oncle et sa tante (les Kerkabon), puis rencontre mademoiselle de Saint-Yves et tombe amoureux d’elle (c’est réciproque).

Un jour, il sauve le village d’une invasion des soldats anglais. Sur le conseil de ses proches, il prend la route pour Versailles pour avoir la récompense qu’il pense mériter.

Sur sa route, en traversant le village dévasté de Saumur, il prend connaissance des injustices que subissent les protestants et décide d’aller voir le roi pour lui en parler.

Hélas, un espion jésuite (donc opposé aux protestants) ainsi qu’un bailli de Basse-Bretagne le dénoncent. À son arrivée à Paris, l’Ingénu est arrêté et jeté en prison (à la Bastille).

Il y rencontre Gordon, un janséniste (opposé aux jésuites). Ce dernier l’aide à parfaire son développement intellectuel. Finalement, l’Ingénu devient excellent et dépasse le maître, car il est plein de bon sens et doté d’une saine nature. Sous son influence, Gordon comprend qu’il s’est trompé dans ses choix religieux.

Les amis de l’Ingénu et son amante mademoiselle de Saint-Yves se battent pour sa libération. La femme doit céder à un chantage affreux pour le libérer : coucher avec le puissant Saint-Pouange, qui acceptera alors de faire libérer le Huron.

Quand l’Ingénu quitte finalement la Bastille, sa bien-aimée décède, rongée par la culpabilité et la honte. Ce moment est très douloureux. L’Ingénu survivra à sa promise et deviendra un grand officier, et entretiendra une forte amitié avec Gordon.

L’histoire de L’Ingénu est donc assez triste, moins enjouée que d’autres contes de Voltaire.


Cette fiche de lecture du roman « L’Ingénu » d’environ 80 pages (26 000 mots) propose un résumé complet et une analyse approfondie du livre, avec une soixantaine d’illustrations pour aider à la compréhension du texte.

Elle vous aidera à mieux comprendre le conte de Voltaire et bien mémoriser l’information grâce aux images. Il est idéal en vue de préparer un examen (contrôle de lecture, épreuve du baccalauréat…).

Cette fiche contient les chapitres suivants :

– Biographie de François-Marie Arouet, dit Voltaire ;

– Contexte de l’œuvre ;

– Présentation du conte ;

– Personnages ;

– Résumé détaillé ;

– Aspects littéraires de l’œuvre ;

– Aspects philosophiques ;

– La critique religieuse dans L’Ingénu ;

– Autres thèmes

Cette fiche s’appuie sur de nombreuses sources et ouvre des discussions quant aux positions prises par Voltaire. Elle est idéale pour les lycéens et les collégiens d’un très bon niveau, en vue de préparer un examen ou un contrôle de lecture.

Laisser un commentaire