Français : Fiche de lecture illustrée – « Les Bonnes », de Jean Genet

Couverture de la fiche de lecture "Les Bonnes"

Voici un extrait de la fiche de lecture illustrée de la pièce de théâtre ‘Les Bonnes‘, écrite par Jean Genet et publié en 1947 ; voici quelques informations liées à l’œuvre (origine, résumé, évocation du théâtre de la cruauté).

Fiche de lecture illustrée de la pièce de théâtre « Les Bonnes », de Jean Genet (extraits)

Jean Genet, vers 1950

Origines de la pièce Les Bonnes

Tout part d’un fait divers sordide : les sœurs Papin, deux domestiques, assassinent sauvagement leurs patronnes au Mans, en 1933. Le magazine Détective surnomme alors ces deux femmes « les brebis enragées ».

Procès des sœurs Papin, 1933

À l’époque, cette affaire passionne la population française : certains étaient curieux de connaître le verdict, tandis que d’autres s’interrogeaient sur l’exploitation des « bonnes » ; ces dernières s’étaient peut-être rébellées contre l’autorité. Ainsi, pour quelques-uns, les deux sœurs étaient devenues un symbole de résistance face à l’oppression du maître.

Toutefois, lorsqu’on se penche sur ce fait divers, on constate que la maîtresse n’était pas particulièrement méchante et que les sœurs Papin paraissent sujettes à des problèmes psychologiques ; elles étaient assez renfermées sur elles-mêmes, comme si elles vivaient dans un monde intime à elles deux.

On constate ici de réelles similitudes entre ce fait divers et l’intrigue de la pièce de théâtre Les Bonnes.

Néanmoins, comme l’a souligné le metteur en scène Bruno Boëglin, on ne peut pas assimiler les deux bonnes aux sœurs Papin : les deux femmes du livre ne tuent pas leur maîtresse mais « s’autodétruisent ».

Quoi qu’il en soit, Jean Genet a sans aucun doute été inspiré par ce double meurtre, même s’il a prétendu le contraire : « Vous pensez à l’affaire Papin, n’est-ce pas ? Mais ce n’est pas cela. »

Court résumé de la pièce

Deux sœurs, Solange et Claire Lemercier, sont deux domestiques employées dans la même maison. Elles n’aiment pas leur maîtresse (en particulier l’une d’entre elles, Solange).

Chaque soir, elles font un rituel en mettant en scène l’étranglement de leur patronne. Claire joue le rôle de Madame, Solange joue le rôle de sa propre sœur Claire.

Un jour, Claire (la sœur cadette) rédige une fausse lettre de dénonciation pour faire emprisonner l’amant de Madame (nommé Monsieur). La manœuvre échoue ; les deux sœurs savent que leur complot sera démasqué. Elles tentent alors d’assassiner leur maîtresse en la dupant avec une tisane empoisonnée, mais Madame refuse la boisson. Claire, jouant Madame, finit par boire la tisane dans lequel a été versé du poison.

Les Bonnes : une illustration du ‘théâtre de la cruauté

La pièce de théâtre Les Bonnes est une bonne représentation du Théâtre de la cruauté, concept théorisé par Antonin Artaud (1896-1948) dans son œuvre Le théâtre et son double (1938).

Le Théâtre de la cruauté s’interroge lui aussi sur le sens de la vie, en appuyant sur la « souffrance d’exister ». Dans cette approche, le théâtre doit exposer une « action immédiate et violente » qui puisse toucher tous les spectateurs. Il ne faut plus que le théâtre soit réservé à une élite, mais qu’il devienne accessible à tous. Le spectateur observa donc des actes plus « réalistes », proches de la nature profonde de l’homme. Ceci comprend des actes brutaux, violents, parfois criminels.

L’objectif est que le spectateur réfléchisse sur ses propres pulsions et côtés sombres, car les acteurs incarnent les mauvais penchants des êtres humains. En voyant ces scènes, il observe des horreurs et est alors poussé à ne pas les commettre.

Ce théâtre de la cruauté opère donc, comme dans le théâtre antique, une « catharsis » : le spectateur s’éloigne naturellement du mal en étant horrifié par sa matérialisation sur scène.


Vous pouvez retrouver la suite de la fiche de lecture en version e-book (ci-dessous) ou en version papier (sur le site d’Amazon)

Notre fiche de lecture illustrée de la pièce de théâtre « Les Bonnes » vous offrira une meilleure compréhension de l’ouvrage de Jean Genet, au travers des chapitres suivants :

– Biographie du dramaturge Jean Genet ;

– Contexte, origines et prolongements de l’œuvre ;

– Présentation de la pièce, sa structure et ses originalités ;

– Résumé et détails approfondis sur les personnages ;

– Thèmes abordés et enseignements ;

– Points importants à savoir pour éviter les erreurs ;

– Quizz (QCM) et son corrigé.

Cette fiche est idéale pour la préparation d’un examen. Elle est plus détaillée et abordable que les autres fiches existantes sur le marché (qui comportent moins de pages et sont généralement plus chères).

Laisser un commentaire